Blogue

Poursuite de l’enquête sur la disparition de Jami Springer

Views / vues de la page : 63
0 0
Read Time / La durée de lecture :2 Minute(s), 30 Second(s)

Jami SpringerLe Groupe des crimes majeurs de la GRC poursuit son enquête afin de retrouver Jami Springer, de Moncton, qui est portée disparue depuis le 31 août 2016.

« Les enquêteurs ont parlé à de nombreuses personnes et ont reçu plusieurs renseignements de membres du public, a déclaré le s.é.-m. Maurice Comeau, du Service régional de Codiac de la GRC. Nous croyons que quelqu’un a de l’information sur Jami, mais que cette personne n’a toujours pas communiqué avec la police. Il est rare que quelqu’un soit porté disparu et que personne n’ait d’information à cet égard. »

La disparition de Jami Springer est considérée comme suspecte, car elle n’a pas l’habitude d’être partie si longtemps sans donner de nouvelles. La police et sa famille s’inquiètent pour son bien-être.

Une récompense de 10 000 $ est offerte à quiconque est en mesure de fournir des renseignements permettant de retrouver Jami Springer, 28 ans, qui est portée disparue depuis le mois d’août.

La famille de Jami a amassé 8 000 $, et cette somme s’ajoute à la récompense de 2 000 $ offerte par Échec au crime.

« Notre famille remercie tous ceux qui ont donné un coup de main lors des recherches, a déclaré Gillian Fletcher, la mère de Jami Springer. Nous espérons que cette somme d’argent et la récompense d’Échec au crime convaincront quelqu’un d’appeler pour fournir de l’information. »

« Nous tenons à préciser qu’il est possible de communiquer anonymement avec Échec au crime. Vous n’avez pas à donner votre nom, a déclaré le gendarme Hans Ouellette, porte-parole pour la GRC. Nous sommes à la recherche de renseignements qui pourraient nous aider à retrouver Jami, et nous savons que quelqu’un sait où elle est. »

Elle a été vue pour la dernière fois le 31 août, en fin d’après-midi, sur la promenade McLaughlin, à Moncton.

Dans le but d’obtenir de plus amples renseignements, la GRC a rendu publiques des photos fournies par la famille sur lesquelles on peut voir quelques-uns des tatouages de Jami : une fleur dans le haut du dos, un papillon dans le bas du dos et autour de sa taille, un gâteau d’anniversaire multicolore, un Popsicle bleu, blanc et rouge dans la partie intérieure de son bras droit, et plusieurs autres tatouages sur la partie supérieure de son bras droit. Elle a aussi un gros tatouage du Notre-Père sur la cuisse gauche.

Quiconque a parlé à Jami Springer depuis le 31 août ou a de l’information sur l’endroit où elle pourrait se trouver est prié de communiquer avec le Service régional de Codiac de la GRC au 506-857-2400 ou, anonymement, avec Échec au crime (www.crimenb.ca ou 1‑800‑222‑8477).




Il trois façons de soumettre votre information à l’Échec au crime tout en demeurant anonyme :
PAR TÉLÉPHONE : Sans frais 1-800-222-8477
INTERNET : https://crimenb.ca/signalement ou directement http://www.signalement.ca/
MOBILE : Dévoilement sur appl. mobile « P3 Tips »
Print Friendly, PDF & Email

Partager cette publication d'Échec au crime